Albert Dupontel à l’honneur dans un coffret inédit !

Coffret-Dupontel-6-Films-Edition-Fnac-Blu-ray

Albert Dupontel a marqué l’année 2017 avec Au Revoir là Haut. Autant félicité par la critique que par le public, ce film tiré du roman de Pierre Lemaitre a attiré plus de 2 millions de spectateurs en salle. Mais Albert Dupontel n’est pas un débutant en termes de réalisation, la preuve en est, ce coffret inédit qui vient d’être dévoilé.

Coffret-Dupontel-6-Films-Edition-Fnac-Blu-ray

Au programme de cette sélection cinématographique, 6 films, 6 univers aussi fou que millimétré par cet acharné de travail :
Bernie :
Bernie décide de sortir de l’orphelinat à 30 ans pour enfin connaître la vérité sur sa naissance. Devant le refus de l’administration de lui communiquer son dossier, il cambriole la DDASS et il y découvre une effrayante vérité : il a été retrouvé dans une poubelle, jeté probablement par ses parents. Ne pouvant accepter cette version, il s’invente des parents modèles, et dans son délire fantasque, décide de les protéger d’un complot mafieux imaginaire. Aujourd’hui, s’ils sont toujours vivants, ils ont besoin de son aide !

Le créateur :
C’est en voyant les affiches de sa nouvelle pièce que Darius, auteur à succès, réalise avec effroi qu’il a oublié de l’écrire ! Ni l’urgence, ni l’alcool ne lui rendent son inspiration. Alors forcément, il a envie de tuer tout le monde… surtout les chats. Miracle, sa créativité revient…

Enfermés dehors :
«Un SDF trouve un uniforme de flic et le met pour manger dans les cantines de police et… la suite est dans le film…» 

Le Vilain :
Un braqueur de banques, le Vilain, revient après 20 ans d’absence se cacher chez sa mère Maniette. Elle est naïve et bigote, c’est la planque parfaite. Mais celle-ci découvre à cette occasion la vraie nature de son fils et décide de le remettre dans le «droit chemin»…

9 Mois ferme :
Ariane Felder est enceinte ! C’est d’autant plus surprenant que c’est une jeune juge aux moeurs strictes et une célibataire endurcie. Mais ce qui est encore plus surprenant, c’est que d’après les tests de paternité, le père de l’enfant n’est autre que Bob, un criminel poursuivi pour une atroce agression ! Ariane, qui ne se souvient de rien, tente alors de comprendre ce qui a bien pu se passer et ce qui l’attend…

aurevoirlahaut2

Au revoir La-haut :
Novembre 1919. Deux rescapés des tranchées, l’un dessinateur de génie, l’autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. Dans la France des années folles, l’entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire…

Rappelons que ce long métrage a reçu de nombreux prix et notamment pas moins de 5 César, à savoir le meilleur réalisateur pour Albert Dupontel, la meilleure adaptation pour Albert Dupontel et Pierre Lemaître, des meilleurs décors pour Pierre Quefféléan, des meilleurs costumes pour Mimi Lempicka et enfin de la meilleure photographie pour Vincent Mathias. Ce film abouti est un bijou esthétique, historique et onirique !

Derrière sa caméra, Albert Dupontel propose toujours un regard incisif enrubanné dans un travail de la scénographie extrêmement précise. Sa filmographie polymorphe est à découvrir et à redécouvrir sans modération !

Laisser un commentaire