Succès et tapis rouge Cannois pour Hors Normes

horsnormes2

Le Festival de Cannes ce n’est pas qu’une montée des marches, c’est avant tout du cinéma et le duo de réalisateurs Eric Toledano et Olivier Nakache nous l’a prouvé lors de cette quinzaine. C’est avec bio que le long métrage à clos cette 72eme édition du festival mythique.

horsnormes1

Pour les plus curieux, voici le synopsis :
« Bruno et Malik vivent depuis 20 ans dans un monde à part, celui des enfants et adolescents autistes. Au sein de leurs deux associations respectives, ils forment des jeunes issus des quartiers difficiles pour encadrer ces cas qualifiés « d’hyper complexes ». Une alliance hors du commun pour des personnalités hors normes. »

HORSNORMES3

C’est à l’occasion de la « Dernière séance », le film de clôture, que les festivaliers ont pu découvrir le film en avant-première. Aux termes d’une projection forte en émotions, les spectateurs sont sortis enchantés du Palais des festivals. L’accueil a été des plus positif et les critiques tant des spectateurs que des professionnels sont dithyrambiques à l’image de la déclaration de Thierry Frémaux, Délégué général du Festival de Cannes qui souligne que « Cette œuvre ultra-contemporaine porte une belle promesse d’avenir ».

Mais ce retour marque l’arrivée d’un nouveau cinéma pour les deux hommes qui traitent ici d’un sujet plus sérieux, et qui les touchent au plus haut point, l’accompagnement d’enfants autistes. Plus qu’une comédie dramatique, Éric Toledano et Olivier Nakache offrent une chronique humaniste sur un sujet peu connu du grand public et parfois teinté d’a priori et de clichés. Travailleurs sociaux, bénévoles et professionnels de la santé sont mis en lumière dans ce long métrage événement.

Ce sujet n’est pas le fruit du hasard, l’autisme est un thème qui intéresse les deux réalisateurs et scénaristes depuis de longues années et ont même déjà réalisé un reportage sur cette maladie. Avec Hors Normes, ils veulent offrir un coup de projecteur sur l’autisme et plus largement sur les limites administratives et sociétales auxquelles les familles sont confrontées.

Côté casting, Éric Toledano et Olivier Nakache mettent en scène un duo inédit, Vincent Cassel et Reda Kateb. Cette alliance hors de commun offre un cinéma unique teinté d’une dose d’humanisme dont seuls les deux réalisateurs ont le secret.

horsnormes2

Mais attention, il va falloir être patient après cette parenthèse cannoise, Hors Normes débarquera dans les salles dans 6 mois ! Il vous reste un peu de temps pour réviser le délicieux cinéma d’Eric Toledano et Olivier Nakache avec par exemple Intouchables, Samba ou Le sens de la Fête !

Laisser un commentaire