Capharnaüm de Nadine Labaki, un certain regard sur Beyrouth

À l’intérieur d’un tribunal, ZAIN, un garçon de 12 ans est présenté devant le JUGE.
LE JUGE : « Pourquoi attaquez-vous vos parents en justice ? »
ZAIN : « Pour m’avoir donné la vie. »

L’histoire raconte la vie du jeune Zain, originaire de Syrie vivant au Liban avec sa famille. La vie le fera rencontrer Rahil et son fils Yonas.

Capharnaüm

Capharnaüm est le film qui a fait sensation lors du 71ème festival de Cannes. En effet, le dernier long métrage de réalisatrice et scénariste libanaise, Nadine Labaki a été récompensé du Prix du Jury mais pas uniquement, Capharnaüm a également a reçu le Prix du jury œcuménique du Festival de Cannes

—-

C’est donc le destin de ce petit Zain que nous allons suivre. Nadine Labaki a souhaité mettre en lumière ces enfants oubliés du monde, mais de la société libanaise également. Ces enfants n’auront que très peu d’espoir face à la dureté de la vie qui les attend.

afficheCapharnaüm

Pour offrir toute l’authenticité d’un sujet aussi réaliste, Nadine Labaki a mis en scène des comédiens non-professionnels, un pari risqué mais réussi au vu de l’âge des protagonistes principaux. Elle a souhaité aller chercher leur supplément d’âme pour incarner la réalité de ce monde oublié, elle savait que eux connaissait la réalité qui se trame derrière cette fiction qui n’en est pas vraiment une. Pour cela, elle a cherché partout dans le pays des comédiens pas réellement acteurs qui soient en mesure d’incarner Zain, Yonas, Sahar, …

Marquez vite dans vos agendas le 17 octobre 2018, c’est à cette date que Capharnaüm sortira en salle.

Laisser un commentaire