Jacques Villeret, un comédien de talent

jacquevilleret

Le 28 janvier 2005, le cinéma français perdait l’un de ses meilleurs ambassadeurs. Sa voix, et évidemment son talent, étaient reconnus de tous. Au cours de sa brillante carrière, Jacques Villeret participé à pas moins de 5 films avec Gaumont.

En premier lieu, il est inimaginable de ne pas penser au délicieux Diner de Cons. Cette pièce adaptée au cinéma par son auteur, Francis Veber, avait attiré plus de 9,2 millions de spectateurs en salle. Ce succès populaire fut également salué par la critique puisque Jacques Villeret a obtenu le César du meilleur acteur pour Le Diner de Cons.

Mais il a également joué pour les plus grands tels que Jean-Luc Godard ou Yves Robert et donné la réplique à des comédiens de renoms, parmi eux il y a Jean Rochefort, Miou-Miou, Gérard Depardieu, Anouk Aimée, Thierry Lhermitte, Francis Huster…

Nous pensons notamment au Bal des Casse-pieds, sorti en 1991, ce long-métrage d’Yves Robert était une véritable ovni cinématographique, il a su marquer toute une époque :

Jacques Villeret était alors entouré des plus grands comédiens tels que Claude Brasseur, Patrick Timsit, Valérie Lemercier, Michel Picoli, Jean Yanne, Jean-Pierre Bacri….

Mais la présence de Jacques Villeret date de bien plus longtemps que cela dans le catalogue de Gaumont puisqu’il avait déjà interprété le rôle de Jacques Labrouss dans Mon Premier Amour, d’Elie Chouraqui, aux cotés d’Anouk Aimée et Richard Berry en 1978.

Il revient 5 ans plus tard dans le film historique Danton puis en 1987 dans Soigne ta Droite de Jean-Luc Godard :

 

Jacques Villeret a su se faire une place de choix dans le coeur des français et son départ à seulement 53 ans a ému tout le pays. Il est impossible d’oublier sa bonhomie et son talent aussi comique que tragique. Ses yeux bleus si attachants et son sourire communicatif ont laissé une marque à jamais dans l’histoire du cinéma.

Laisser un commentaire