Guillaume Gallienne fait son grand retour avec Maryline

affichemaryline

Mais qui est cette Maryline mise à l’honneur par Guillaume Gallienne?
Maryline a grandi dans un petit village. Ses parents ne recevaient jamais personne et vivaient les volets clos. À 20 ans, elle « monte à Paris » pour devenir comédienne. Mais, elle n’a pas les mots pour se défendre. Elle est confrontée à tout ce que ce métier et le monde peuvent avoir d’humiliant mais aussi de bienveillant. C’est l’histoire d’une femme, d’une femme modeste, d’une blessure.

Découvrez la bande annonce :

Pour ce long-métrage qui sortira en salle le 15 novembre, Guillaume Gallienne sera uniquement derrière la caméra. Afin de mettre en lumière la vie de Maryline, il est donc réalisateur et scénariste d’un film qui a déjà su séduire la presse et quelques chanceux qui ont pu voir le film en avant-première.

MarylineGuillaumeGallienne2

En haut de l’affiche, nous retrouvons Adeline d’Hermy qui tient le rôle principal. Vous ne connaissez pas encore cette actrice ? Pas de panique, voici une présentation de notre Maryline par Guillaume Gallienne :

A ces cotés, se sont des seconds rôles de renom tels que Vanessa Paradis, Eric Ruff, Xavier Beauvois, Lars Edinger ou encore Pascale Arbillot qui viennent tisser les fils de cette histoire aussi prenante qu’émouvante.

MarylineGuillaumeGallienne1

Aujourd’hui, avec Maryline, Guillaume Gallienne s’efface pour laisser la place centrale aux femmes, à cette femme, à Maryline, un scénario inspiré d’une histoire vraie. Il y a une dizaine d’année, le réalisateur a fait une rencontre, celle qui a inspiré le film Maryline lui a confié son parcours de vie et c’est bien plus tard qu’il a souhaité le porter à l’écran. A travers ce film, c’est toute une interrogation sur l’absence qui se tisse et emporte le spectateur qui devient lui même acteur tant Guillaume Gallienne soulève des interrogations en chacun de nous.

MarylineGuillaumeGallienne3

N’hésitez pas à partir à la rencontre de Maryline que ce soir en salle ou sur les réseaux sociaux.

Laisser un commentaire